toile : Hira Gasy, sorte d’opéra populaire de Madagascar
   
PRESENTATION DES ARTISTES PAR EUX-MEMES
   
 

Xhi et M'aa, couple inséparable a commencé sa vocation d'artiste en septembre 1972. Il s'exprimait en tant qu'auteur compositeur interprète, bédéiste et peintre.

 
      Pour l'état civil, Xhi et M'aa sont Mr et Mme Rajaofetra Guy (Xhi est né le 6 janvier 1943, M'aa le 31 mai 1954). Le couple a quatre garçons et une fille unique, et habite Ambohimandroso, site sacré au milieu des rizières, en banlieue Sud-Ouest d'Antananarivo, capitale de Madagascar. En 1977, Xhi et M'aa débarquent à Paris et travaille avec Wolinski et sa bande en publiant une série de B.D. dans Charlie Mensuel. Parallèlement, ayant eu un contrat avec la R.A .T.P., le couple joue quotidiennement dans le métro et se produit quelquefois dans des cabarets (Echelle de Jacob).
 
      En 1979, au moment de signer un contrat avec Phonogram, comme auteur-compositeur-interprète, et un autre avec Vogue, comme maquettiste, Xhi et M'aa fut brutalement rappelé à Madagascar… par l'esprit de Dieu, selon ses explications. Une fois revenu à Ambohimandroso, le couple fut investi de deux missions extrêmement délicates :
 
1° En matière de peinture : mettre à nu les extases et les dérives de l'âme face à Dieu (cérémonies religieuses).
 
2° Montrer la rationalité scientifique, codée dans la création ex nihilo , racontée allégoriquement par la Genèse chapitre I, de telle sorte qu'aucun scientifique ne pourra plus douter que le Dieu de la Bible est bien celui du Big Bang.
 
      Dans la foulée, Xhi et M'aa doit livrer des éléments nouveaux, rationnels sur la Thora , les 4 évangiles et le Coran, qui réconcilieront les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans. Ces éléments nouveaux apporteront un souffle nouveau à la logique de paix, qui sera une «paix qui paye», qui amènera pour tout un chacun plus de profits que la guerre, pour jouir de la vie.
 
   
 
ŒUVRES
     
 

LIVRES :

 
     
 

       - Secret 2, Editions Grand Océan 1993
       - Fol amour, Editions Grand Océan 1998
       - Imerina sy ny maha-Izy azy, Editions A.M.P. 2002
       - 8 et 13 Marques indélébiles des partenaires de Dieu, Editions Grand Océan 2004

 
     
 

FILM  :

   
         - Procès de Jésus Bar Adam 2000
   
  SERIE-TELE :
   
  Madagascar, au-delà du mur de Planck (13 émissions) 2003
   
 

Périodiquement, Xhi et M'aa expose, sort des articles dans la presse écrite, donne des conférences…

  Actuellement, avec son livre « 8 et 13 » comme base, il prépare une conférence pour la paix, qui sera tenue à Jérusalem.
   
  ŒUVRES PLASTIQUES
   
 
Exposition de puis 1980 dans les galeries d'Antananarivo, à l'espace Raha-riahisana e, au cercle germano malagasy et à l'alliance Française.
  A la Réunion en 1993 lors du Festival Pinson à Saint Leu
  Décoration intérieure des 3 Boeing 747 d'Air Madagascar  
     
  Nombreuses fresques réalisées pour de sociétés malgaches d'Antananarivo et décorations (Buffet du jardin, etc.)
   
   
     
 
LE MONDE DE XHI ET M'AA par J.F. Reverzy, 28 Octobre 2004
 
     
 
           De tous les artistes et créateurs malgaches rencontrés depuis 20 ans Xhi et M'aa sont ceux qui ont le plus retenu mon intérêt. J'ai soutenu depuis vingt ans et avec constance leur production.
 
     
 
           Il est à cela une première raison, esthétique : j'ai toujours privilégié dans l'histoire de l'art du XXe siècle, l'expressionnisme tel qu'il a surgi dans l'Allemagne de l'après-guerre et dont la nouvelle pinacothèque de Munich - entre autres - offre de remarquables témoignages. Aussi quand en 1987 je rencontrais pour la première fois Xhi et son œuvre, dans une exposition organisée à Antananarivo par le cercle germano malagasy, je m'émerveillais de retrouver là un style proche de celui d'Otto Gross. De plus, la rencontre de Xhi fut fertile : j'étais passionné par l'exégèse des visionnaires réunionnais et mauriciens de la Lémurie , continent perdu ou Atlantide du monde austral, Jules Hermann et Malcolm de Chazal et je découvrais un auteur, qui ignorant tout de ces derniers opérait spontanément la même démarche d'interprétation du monde, de son île et de son devenir. Leur weltanschauung commune est identique, comme je l'ai déjà souligné, à celle de Salvador Dali sous le terme de Paranoïa critique  : soit de laisser émerger en l'organisant avec l'humour et l'ironie critique indispensable, un système d'interprétation des formes du Monde, à visée métaphysique et ontologique : formes visibles du Monde et de ses anamorphoses, formes de la langue et de ses anagrammes, formes du récit et des ses avatars d'une Urfantasie – fantasme des origines, formes des rituels et de leurs pouvoirs de réintégration des êtres à l'Unique.
 
     
 
           Il n'est pas étonnant que dans cette expérience, Xhi n'aie retrouvé ensuite, l'un des premiers savoirs organisés de la sorte, la Cabale et le judaïsme. On le sait, en raison de l'influence missionnaire, l'univers biblique est profondément enraciné dans la culture malgache au point que comme bien d'autres peuples (je pense à l'Inde du nord), bien des Malgaches se considèrent comme issus de la XIIIe tribu d'Israël ou peuvent même affirmer même que le peuple malgache est le peuple élu de la Bible. Bien des légendes populaires évoquent une présence « sabéenne » dans les lieux de la grande île. Le Président Ratsiraka n'échappa pas à cette influence et composa même un discours resté célèbre par sa singularité, lors de la réception de début d'année des ambassadeurs de Corée du Nord, où il faisait d'Abraham, venu de l'Himalaya, l'ancêtre de tous les Malgaches. Il ponctuait son propos de la récitation du célèbre Schéma Israël …Certains des enfants du past Président, on le sait se convertirent au judaïsme…
 
 
On ne saurait ignorer non plus les interférences ou circulations des formes symboliques des peuples sémitiques, de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Océan Indien : des géomancies égyptiennes, Fon et du sikidy, du n'Doep au Zaar' et Zaar' abyssin au tromba.
 
     
 
           Au-delà du Mora-mora et des faciles clichés exotiques ou politiques, Madagascar comme la Réunion , les Comores et Maurice, la Polynésie et l'Insulinde sont d'abords des îles de la Foi et de la présence religieuse où l'existence humaine se déploie dans un tissu symbolique.
 
 
           Dans son œuvre plastique, unique par elle-même, Xhi met en scène perpétuellement le sacré tel qu'il se dévoile à Madagascar depuis des millénaires : scènes de possession et d'adorcisme du Bilo et du tromba, divination du Sikidy, invocation de Dieu et des ancêtres, circoncisions et famadihiny . Quelquefois les figures de Ranoro sortent des rizières vertes et viennent nous fasciner de leur regard de gorgones. Xhi est d'abord un illustrateur qui composa des récits en bandes dessinées pour Charlie Hebdo et poursuivit ensuite pour Grand Océan avec Fol amour. En cela il n'intéresse pas l'art contemporain par sa forme, mais plutôt son personnage en perpétuelle installation…
 
     
 
           On ne saurait oublier les facettes multiples du Maître d'Ambohimandroso : musicien folk attirant les foules à ses concerts dans les années 70, provocateur qui dans les années 72 partait la nuit avec des jeunes filles danser sur les tombeaux, mage inspirant les Présidents, sorcier supposé et redouté par d'autres, adepte éternel des philtres végétaux et enfin exemple de création collective et conjugale : comme celle de Nicolas Roerich, toute son œuvre est celle de Xhi et M'aa et a été élaborée avec son épouse et quelquefois ses enfants. Regardez bien tous ses tableaux ! observez les visages des hommes et des femmes qui y sont représentés : Ce sont toujours ceux de Xhi et M'aa.
 
     
     
     
- Haut de la page - Œuvres - Article - Contact - Accueil -
 
Mikea - Eric Mallet - Hoasa Ramampy - Philippe Manet - Bakoly Ramanitra - J. Jacques Teiten - Zanoarisao Rajaona - Noro Ramboarison - Myriam Merch - Heidi Lange - Projet IDEA - Xhi & M'aa - Frédéric Viala - Equipement 2000 -
Livre d'or - News letter - Contact - Blog - Presse - Autres objets - Liens - Rétrospective - Plan -